Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Animation pour les enfants - Page 2

  • Effets magiques

    Tour de magie de la pièce choisie

    Sur un petit plateau composé d'un cadre en bois blanc entourant une vitre non dépolie sont posées une douzaine de pièces en cuivre, toutes du diamètre des pièces françaises de cinq centimes à savoir : pièces françaises de diverses effigies, pièce de 5 soldes du pape, pièces grecque, anglaise, etc. Dans deux des côtés du cadre sont dissimulées deux coulisses contenant chacune six pièces de cinq centimes.

    Deux ouvertures pratiquées dans le cadre, et cela à l'extrémité des deux coulisses permettent aux pièces dans ce tour pour divertir et surprendre de glisser hors de leurs cachettes, lorsque l'on incline le plateau. On pose les douze pièces différentes dans ce numéro hors du commun sur la vitre du cadre, on fait constater qu'elles sont toutes d'effigies diverses, puis on fait examiner un petit sac en toile et on verse les douze pièces dans ce sac. En réalité, les douze pièces diverses posées sur la vitre glissent dans une large rainure pratiquée dans l'un des côtés du cadre, tandis que ce sont les douze autres qui tombent dans le sac. Le magicien professionnel pour enfants fait tirer une de ces pièces et donnera donc le nom de celle-ci. Effet pédagogique pour connaitre les diverses pièces.

    La Fleur du magicien

    magie-rose.jpgL'artiste magicien prie les jeunes spectateurs de dicter les noms de leur fleur préférée. Avec en main un petit bloc-notes et un crayon et à chaque nom énoncé il  écris ce nom sur un feuillet de ce bloc-notes qu'il arrache et roule en boule.

    En faite il feigne d'écrire le nom de chaque fleurs car il écris sur chaque feuillet le mot « rose ». Sur un certain nombre de noms de fleurs énoncées par le jeune public, la rose figurera immanquablement. Le magicien pose toutes les boulettes sur un plateau, et en fait choisir une, il prie de la dérouler et de donner connaissance du nom qui y est inscrit. Souvent la rose est indiquée en tout premier. Il Inscris alors ce nom sur le bloc-notes, sans demander d'autres noms.
    Le magicien dans ce tour de magie fait alors décacheter la lettre et donne connaissance du contenu. En terminant, il montre la feuille imprimée, qui prouvera que toutes les opérations faites ont été prévues par lui bien à l'avance.

  • Un tour de magie pour les fripouilles

    Numéro de magie d'une autre génération

    Il est vrai, cependant que quelquefois, l'art magique en spectacle pour enfants n'est pas toujours d’une nouveauté absolue. Tout dernièrement encore, on n’a pas eu lieu de considérer le stock de connaissances comme notablement augmenté, en lisant dans un journal la description et le secret de la pelote de laine d'un magicien de l'Isère.

    Tour évidemment respectable ne serait-ce que par son grand âge, mais qui justement parce qu’il avait pu faire les délices de nos plus reculés aïeux, ne pouvait plus exciter la curiosité ni satisfaire le goût pour les découvertes récentes. On n’entend d’ailleurs pas parler d’une façon désobligeante de ce tour, qui a longtemps brillé d’un vif éclat sur les lointains programmes. Il ne mérite en aucune façon d’être aujourd’hui plus délaissé qu’il ne le fut jadis.

    Le spectacle de magie pour jeune public

    magicien-chapeau.jpgOn croit même à ce propos avoir lu quelque part, et peut-être bien l’avoir déjà dit aussi, qu’il n’y a ni vieux ni mauvais tours, il n’y a que des tours plus ou moins bien interprétés et présentés.

    Il faut aussi tenir compte des générations qui se renouvellent. Ceux d’entre les magiciens, par exemple, qui n’auraient pas présenté la pelote de laine, depuis longtemps auraient aujourd’hui toute une catégorie de spectateurs, devant lesquels ce tour de magie pourrait passer pour une nouveauté, surtout si l’on sait y ajouter quelque modification ou perfectionnement. Comme par exemple pour un spectacle pour jeune public.

    Un auteur, bien avisé ma foi, conseille même de consulter sérieusement les plus anciens textes. Il affirme, et on le croit sans peine, qu’on y trouverait quantité d’expériences dont il suffirait de secouer la poussière, pour y trouver les éléments nécessaires à la formation d’un programme tout flambant neuf, ou du moins pouvant passer pour tel, ce qui reviendrait au même.

    On sait que pour le compte, le magicien pour enfants présente encore des expériences qui, lors de leur apparition première, ont peut être réjoui les contemporains de Louis XIII ou ceux même de son regretté père. On n’a jamais entendu personne s’en plaindre. C’est pourquoi, on est bien de l’avis de l’auteur susdit et ne voit pas pour quelle raison les journaux de magie auraient à se préoccuper de l’acte de naissance d’un tour. Il n’est jamais inutile de rappeler son existence. Si cela n’intéresse pas tel lecteur, cela intéressera tel autre, et vice-versa.