Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Faire venir un artiste magicien

Une animation pour les Marseillais

Oublier les merveilles et concentrer toute l'attention sur le magicien, heureux si on peut pénétrer ou dévoiler les actes de cet être énigmatique. Mais il existe un être qui se nomme fakir, les uns vivent couverts de tissus et à moitié nus, ils parcourent les rues et les places publiques en inde et les passants crédules leur témoignent leur vénération en s'agenouillant devant eux et en leur baisant les pieds.

Les fakirs se livrent aux exercices les plus extravagants pour divertir et amuser. Debout sur un seul pied, celui ci conserve celte position du matin jusqu'au soir, accroupi sur ses talons, celui-là tient les bras élevés au-dessus de sa tête pendant des jours et des mois. Cet autre passe sa vie à contempler son nombril, et cette contemplation muette inonde son âme d'une lumière pure et lui fait éprouver une béatitude qui l'arrache à la réalité des choses d'ici-bas. Ce serait une superbe idée pour les Marseillais. Il suffit d'imaginer cela à Marseille.

Divertir et amuser est leur rôle

Avis à ceux qui poursuivent le bonheur sans pouvoir l'atteindre, ils ont deux yeux et un nombril, aucun élément ne manque à leur félicité, qu'ils imitent les fakirs a continué de dire un magicien dans la ville de Marseille qui se trouve sur un site. Ceux-ci sont donc ces maniaques atteints d'une folie spontanée ou produite artificiellement et les hommes sérieux les tiennent pour des charlatans cherchant à duper les naïfs en extorquant des aumônes.

Ils ont dupé des voyageurs intelligents et avisés a expliqué un spectateur après un spectacle de magie  à Marseille de passage par là. Il est vrai que ce genre de fakirs comprend des compères madrés, doués d'une adresse prodigieuse, et possédant tous les secrets de la magie. Ils méritent une place sur ce site.

Voici les paroles d'un de ces voyageurs enthousiastes :

« Rien ne peut être préparé, car ces fakirs travaillent accroupis (cette position aurait dû faire naître dans son esprit quelque soupçon de supercherie) dans le premier endroit venu, au jardin, dans une cour, dans une chambre ou sous une véranda et ils exécutent en public les tours les plus étonnants, des tours qui surprendraient le plus grand magicien pour enfants de Marseille ».

On voit que le voyageur n'était pas du métier : un magicien de Marseille sur place aurait démêlé sans peine les artifices employés. Mais la Mairie de Marseille, voir le site n’accepterait pas ce genre d'animation sans autorisation.

Les commentaires sont fermés.